La planète des singes : l’affrontement

 

Alors aujourd’hui je vous parlerai d’un film encore dans nos cinémas !

Vendredi dernier, quelqu’un m’a obligé à aller voir « La planète des singes : l’affrontement », film sortie en France le 30 juillet dernier, réalisé par Matt Reeves. Mon petit côté cinéphile oblige, je n’ai pas résisté longtemps à l’appel d’une salle de cinéma (et de l’incontournable pot de pop-corn ahah) !

L’intrigue se passe 10 ans après le premier opus de la saga, qui est en fait la préquelle des films sortis à partir de 1968, ou la préquelle du film sortie en 2001 par Tim Burton, qui sont tous les deux eux-mêmes l’adaptation du roman éponyme de Pierre Boule (sortie en 1963). Donc en gros, la saga de La planète des singes débutée en 2011 qui a continuée ce 30 juillet 2014 est en fait la description de ce qu’il s’est passé avant toutes sagas et tout livre, et est donc totalement inventée, et donc si l’on peut vous donner un conseil : avant d’aller voir ce film, surtout faire comme s’il n’y avait eu aucun film auparavant sur La planète des singes. Tout commence par la Terre décimée de tous êtres humains par un virus, sauf quelques groupes parce que la nature fait bien les choses, donc ils sont immunisés ! Les 10 premières minutes du film environ se concentre sur le groupe de singe où l’on retrouve César en tant que leader. A savoir que dans tout le film les singes parlent presque uniquement en langage des signes parce que sur eux le virus les a rendu super intelligent en peu de temps (alors que pour César il a fallu lui apprendre, et ça a pris des années !), donc autant aller voir le film en anglais, au moins pour que le film soit un minimum utile ! Ensuite le film démarre rapidement, mais d’un coup, il ralentit et le temps semble s’arrêter et passer très très très lentement… puis dans les 30 dernières minutes tout reprend, et très vite ! Les plans sont plutôt bien cadrés mais tellement rapide qu’on ne voit pas qui s’affronte, qui meurt, qui s’échappe, qui fait quoi. Puis pour faire pleurer les filles, César se voit nostalgique grâce aux humains, et certains des autres singes de sont groupes sont intelligents au point de conspirer et d’élaborer des plans, mais au combat se sont des brutes animales à l’état primitif, ce qui semble un peu incohérent.

Pour conclure, le film n’a donc rien à voir avec ces précédents et ne s’accordent pas à une préquelle de ceux-ci vu le nombre d’incohérences. Pleins de choses semblent illogiques et inexplicables, ou quand elles sont expliquées elles le sont de manière rapide, comme pour faire taire le public. Les personnages ne sont pas vraiment détaillés, ils sont un parmis tant d’autres, ce qui empêche de s’y attacher vraiment. Les singes sont humanisés et barbarisés en même temps, ce qui offre au final une belle confusion. Malgré son titre, on ne sait même pas si affrontement il y a réellement eu ou pas, à la fin du film la guerre commence comme on peut l’apprendre mais on n’a toujours pas de raison valable à celle-ci, au final les singes n’ont pas de raison de déclarer la guerre [SPOIL] puisque César est leur leader et est ami avec les humains, on le voit donc mal torturer et enfermer les humains et vouloir les tuer, surtout que les humains ont aidé les singes à sauver les leurs [FIN SPOIL]  et les humains… on ne sait pas ce qu’ils font vraiment. A la fin du film, on reste donc sur sa faim, on ne comprend pas concrètement le pourquoi du comment alors que l’on est censé comprendre enfin pourquoi les singes méprisaient autant les humains, tout reste confus.

« La planète des singes : l’affrontement » est donc surtout un sacré blockbuster américain, plutôt là pour offrir de la bagarre, et jouer sur le succès, des 2 premières adaptation de 1968 et 2001, afin de faire le box-office. Je pense que le film est surtout là pour rapporter de l’argent et non pour rentrer dans l’art cinématographique. D’autant plus que je trouve que dans un film, la B.O. a une part importante et influe sur l’appréciation ou non du public, celle-ci ne semblait pas vraiment marquante, ou du moins ne captait pas vraiment l’attention. Le film se voit donc plutôt orienté pour un public masculin, peut-être du genre de ceux allant voir Fast and Furious, mais désolé pour ceux-ci, c’est avec les filles dénudés en moins ! Je conseille donc de ne pas aller voir le film, à moins d’avoir des problèmes pour s’endormir, dans quel cas il se révèlerait utile, mais si vous pouvez vous en passer, faites-le ! Je ne relèverai pas le fait que je trouve que le film entretien l’image de l’homme fort et de la femme faible, entre les machos et les féministes, ne lançons pas de débat !

Bienvenue !

Bonjour à tous !

Alors déjà, un premier article pour me présenter un peu. Bon… donc je suis une jeune étudiante d’une vingtaine d’année pour ne pas être précise, et j’aime beaucoup écrire et être anonyme (ou aller à naunyme selon mon copain), ce pourquoi c’est mon 4ème blog, sans compter mes tumblr ! Je m’intéresse énormément aux séries et films plutôt d’actualités, et comme pas mal de filles avec beaucoup de romance et comme peu de filles avec pleins de sang et d’horreur aussi parfois !! Il en est de même pour les livres et musiques, bien que je ne ferai jamais d’articles sur Ariana Grande, Lana Del Rey & Co, rien contre eux, juste pas assez rock et pur pour moi ! Mais ça se sera l’objet d’un autre sujet. Mon blog sera donc très orienté cinématographie, romance, drame et surnaturel, et musique plutôt pop-rock. Pour les conseils et astuces, je partagerai pleins de conseils, notamment pour la peau et les cheveux, toutes les trouvailles pratiques qui facilitent bien la vie et font gagner du temps le matin !

Voilà, c’est tout pour le moment, et je vous dis à très vite donc.

 

Et voilà aussi l’explication du titre du blog ! You’re welcome ;)