Doctor Who ?

 

 

Bonjour !

Aujourd’hui je vais donc vous parler d’une très vielle série. Oui, car même si Doctor Who s’est vu bien popularisé en France en novembre dernier suite aux 50 ans de la série, et donc que tout le monde s’est mis à s’y intéresser, la série a comme je l’ai dit bien 50 ans derrière elle !

 » Mais Doctor Who, c’est quoi alors vraiment… ? »

Alors nous voilà projeté un certain 23 novembre 1963 à 17h16… Doctor Who, c’est avant tout le Docteur et ses compagnons, puis aussi une « ancienne » et une « nouvelle » série. C’est-à-dire que la « nouvelle » ne reprend pas vraiment le principe de base de « l’ancienne ». Cette dernière avait pour but d’initier les plus jeunes aux sciences et à l’histoire. Et en effet, il se trouve que généralement, les hypothèses et théories diverses évoquées dans les épisodes se vérifient. Donc au départ, le Docteur, mis à part pour le voyage dans le temps et l’espace, ne bafoue pas vraiment les lois terriennes de la physique, ni les évènements historiques, au final, tout fini par être à peu près cohérent donc.

« Donc, donc quoi ? Et la « nouvelle » ? »

Dans la « nouvelle » série, reprise en 2005, on peut dire que cela a bien changé ! Le côté éducatif est délaissé pour le bonheur (?) de la science-fiction ! Les Docteurs sont (encore) plus fous, beaucoup plus jeunes, se sont toujours des hommes, le TARDIS reste toujours bloqué sur une cabine de police londonienne sans que cela pose problème, les extra-terrestres sont bien plus présents, depuis Moffat surtout, la série est de moins en moins cohérente, rien ne peut plus s’expliquer, mais c’est pas grave, on aime ! (Non, je rigole, en vrai Moffat nous doit des explications, parce que selon ce qui a été appris tout au long de la série, le Docteur devrait avoir déjà fait explosé sa TimeLine, Clara devrait pas être vivante, le Docteur non plus, et toutes les réalités devraient déjà être détruites tout comme l’univers à cause de certains évènements, MAIIIIIIIIIS Moffat a dit que non, tout le monde va bien alors voilà quoi).

Le Docteur :

Alors au départ, au tout tout départ, le Docteur n’aime pas les humains, il s’est juste échappé de Gallifrey (planète des TimeLord) en kidnappant un TARDIS (Time And Relative Dimension In Space, ou traduire : Temps Et Dimensions Relatives Dans l’Espace, sauf que TEDRDE ça fait tout de suite moins classe !), et un défectueux en plus ! Des fois il emmène pas le Docteur là où il veut… ah oui non, c’est vrai, c’est parce que le TARDIS a une âme, une conscience. Mais bon, après, il apprend à connaitre les humains et il les aime tellement, une grande histoire d’amour commence donc entre le Docteur et la planète Terre et ses compagnons, sans lesquels le Docteur ne voyage presque pas, passent de sa petite fille Susan, à pleins d’humains !! N’oublions pas non plus un élément crucial du Docteur : SON TOURNEVIS SONIQUE !!!!! Outils sans lequel le Docteur ne peut renverser la polarité, ni ouvrir des portes sans marques d’effractions, ni réparer objets en tout genres, ni rien analyser… seule faiblesse donc : le bois. Ensuite, parlons du moyen de survit idéal du Docteur, très utile pour changer d’acteurs et faire durer la série : les Régénérations ! Ainsi, quand le Docteur meurt, grosso-modo, il se met à briller ou des trucs tournent, enfin bref, il change de visage, de corps, voir de sexe mais ça s’est jamais vu. (Les producteurs seraient-ils machos ?)

Les compagnons :

Alors, les compagnons, c’est avant tout eux, selon moi, qui humanisent le Docteur. C’est eux qui lui permette de ne tuer personne et d’aimer les humains, et qui lui fait prendre de bonnes décisions. Voilà. J’ai pas grand chose à dire sur les compagnons. Ah si, dans la « nouvelle » série, il y a de la romance, entre l’humaine Rose Tyler et le 10ème Docteur, puis ensuite avec River Song… voilà, c’est tout.

Bon, sinon, le Docteur a deux coeurs parce que c’est un Time Lord, un extra-terrestre, et il voyage à travers le temps et l’espace avec ses compagnons (presque) humains et combat les crimes et rétablie l’ordre dans le temps et l’espace parce qu’il est trop intelligent donc il connait absolument tout, vraiment tout, et il fait tout au nom au nom de la Proclamation des Ombres (vo: Shadow Proclamation) qui est grosso-modo le code pénal de l’espace. Voilà voilà !! Sinon les fans de la série aussi, c’est les Whovian, en espérant vous avoir donné envie d’en faire partie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s